[Boisson] Astuce Testée et Approuvée contre le Décalage Horaire

Après 15 ans d’essais et d’erreurs, j’ai réussi à vaincre les symptômes du décalage horaire

Après 15 ans d’essais et d’erreurs, j’ai réussi à vaincre les symptômes du décalage horaire lorsque je fais des longs voyages.
En écrivant ces mots, je suis de retour en Australie depuis 72 heures et, au cours des trois derniers jours, je n’ai pas ressenti de symptômes de décalage horaire. Rien. Nada. Je me sens bien. Guéri du décalage horaire pour de bon.

Après des années d’essais j’ai appris de mes erreurs et je sais ce qui fonctionne et comment éviter les effets du jetlag.

NDLR – il s’agit ici d’un article invité. Le récit et les expériences sont racontés par un Blogueur-Voyageur.

Erreur 1.  Boire de l’Alcool

Dans mes premières années où je faisais des allers/retours en Allemagne et en Australie, les boissons alcoolisées étaient ma plus grande erreur. À l’époque, l’alcool coulait à flot, librement sur la plupart des compagnies aériennes et cela généreusement. De nos jours, les compagnies aériennes sont moins généreuses avec leur alcool.
Noez que l’altitude élevée multiplie l’effet de l’alcool sur le corps. L’alcool vous déshydrate, cela alourdit votre cerveau et perturbe vos habitudes de sommeil. Oui, même en petite quantité, cela va aggraver vos symptômes de décalage horaire. NE BUVEZ PAS d’ALCOOL quand vous voyagez en avion et n’en consommez pas non plus la veille de votre vol.

Erreur 2. Boire du café, du thé ou du coca cola

Le café et le thé, ainsi que tous les sodas contenant de la caféine, interfèrent également avec vos habitudes de sommeil / votre horloge interne. En plus de cela, la caféine est un diurétique, provoquant la déshydratation. Et la déshydratation est votre pire ennemi sur les vols long-courriers !

Au lieu de chercher des stimulants pour éviter les effets liés au décalage horaire, concentrez-vous sur l’eau : buvez de l’EAU !
Demandez à l’hôtesse de l’air pour une bouteille entière (vous n’en aurez jamais assez si vous devez demander à chaque fois un verre d’eau). Encore mieux, apportez votre propre bouteille. Certes, vous ne pouvez pas prendre de liquides de l’extérieur dans les avions, mais vous pouvez en acheter après avoir passé la sécurité.
De plus, si vous buvez de l’eau régulièrement pendant le vol, vous serez obligé d’aller régulièrement aux toilettes. C’est une très bonne chose car cela vous oblige à vous déplacer. Se déplacer et garder le sang en circulation contribue également à vous préserver des effets de fatigue dus au décalage horaire.

 

Erreur 3. Recourir à des somnifères

Le somnifère n’induit pas le sommeil naturel. Il va vous assommer, mais il ne pourra pas atténuer les symptômes du décalage horaire, à savoir le « groggyness » et les maux de tête. Prendre des somnifères pendant le vol est même dangereux car cela affecte votre circulation.
(Je parle ici des somnifères standards, des barbituriques… et des pilules à base d’histamine en vente libre. La mélatonine comme somnifère appartient à une catégorie différente.)
J’avais l’habitude de prendre de la mélatonine. Cela m’a effectivement aidé à dormir la nuit mais je me sentais encore très groggy les jours suivants. La mélatonine n’est pas un remède miracle contre le décalage horaire.

Erreur 4.  Dormir pendant la journée

Les spécialistes vous le diront : peu importe comment vous êtes fatigué quand vous arrivez à destination. Restez éveillé ! N’allez pas vous coucher et tenez bon jusqu’à 22h ou 23h.

C’est un très bon conseil mais pour être honnête avec vous, je n’arrive pas à le faire. C’est faisable quand les vols durent autour de 12 à 18 heures. Mais si vous passez 30 à 40 heures de porte à porte comme je le fais, c’est mission impossible !
Dans mon cas où je fais des très long vols, je tente de rester éveillé aussi longtemps que possible. Quand je n’arrive vraiment plus à tenir, je fais une toute petite sieste pour faire une nuit pleine. Et je me sens bien le lendemain matin.

Erreur 5.  Manger les repas servis durant le vol

Aimez-vous la nourriture servie dans les avions ? Posez-vous la question : mangez-vous par faim ou par ennuie ? Pour ma part, je mange par ennui…
Si vous le pouvez, évitez la nourriture pendant le vol. La raison principale est que votre système digestif a beaucoup mieux à faire avec la mise en place de votre horloge interne.

C’est pourquoi il existe le Régime de décalage horaire.
Les régimes Jetlag sont des régimes spécifiques que vous devez commencer quatre jours avant le départ, et vous devez regarder ce que vous mangez et quand vous le mangez.

Mais en réalité, on peut faire les choses plus simplement. Mangez légèrement le jour du départ (ou le jour précédent si vous partez tôt). Et puis ne touchez pas à la nourriture de l’avion, prenez plutôt votre propre nourriture avec vous, quelque chose de léger qui votre estomac pourra digérer facilement. Mangez peu et légèrement pendant le vol. Un ou deux fruits frais feront très bien l’affaire. Je dirais même que c’est l’idéale.

Vérifiez également les repas spéciaux proposés par votre compagnie aérienne. Lors de mon dernier vol, j’ai pris l’avion de Lufthansa et ils ont offert un plateau de fruits comme option de repas. C’était Parfait !

Soyez prudent avec les salades. Ils utilisent probablement des produits prêts à l’emploi remplis de garnitures chimiques et de graisses saturées. Ce n’est pas bon pour la digestion et pas bon non plus pour le décalage horaire ! Aussi restez à l’écart des salades avec des œufs, du fromage, de la viande, etc. Juste des fruits frais c’est l’idéal.

 

Voici donc Mon remède secret pour éviter les perturbations du décalage horaire


Ce dernier point est une astuce sympa que j’ai trouvé sur internet. Et pour moi ça marche.
Je Jeune et je ne bois que de l’eau pendant 16 heures. Et je m’alimente lorsque j’arrive à destination. C’est vraiment l’astuce qui fonctionne pour moi : cela améliore la qualité du sommeil et aide vraiment à réinitialiser l’horloge biologique.

En plus c’est pratique : vous n’avez pas à vous occuper de quoi que ce soit. Vous prenez l’avion. Vous buvez juste de l’eau et prenez votre repas arrivé à destination. Et croyez-moi, on peut tenir 16 heures sans manger !
Je pratique cela maintenant pour mes voyages. Je mange léger la veille puis je jeune et je bois régulièrement de l’eau pendant le vol. Si le vol est très long, je mange léger, des fruits frais. Arrivée à destination, je mange. Je fais une petite sieste si je ne peux pas veiller et ce rituel me permet d’éviter les effets de décalage horaire.

Essayez-le ! Ce remède contre le décalage horaire naturel est gratuit, simple et sûr. Même si cela ne guérit pas vos symptômes du 1er coup, il vous fera sentir un million de fois mieux que si vous vous laissez tenter par l’alcool, le café et un repas bien copieux.

Si vous souhaitez préparer votre organisme et faire une cure de vitamines, il existe des eaux vitaminés ou des eaux minérales riches en oligo-éléments.  Voici mes préférés :

 

Enrichie en vitamines B et C et en minéraux (Sélénium et Magnésium) pour réduire la fatigue.  Cette boisson vitaminée est réalisée à partir d’eau de source, d’extraits de plantes et de fruits et très légèrement sucrée à partir de fructose (sucre présent dans le fruit).

 

Sans additif, ni colorant elle est infusée aux minéraux fulviques est utilisée essentiellement dans les médecines traditionnelles indiennes et chinoise. Ces minéraux fulviques ont plusieurs vertus, notamment pour réparer et régénérer les tissus cellulaires de l’organisme.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.